Résultats financiers – Des profits sonnants pour les banques

Résultats financiers – Des profits sonnants pour les banques

Mise à jour le jeudi 26 mai 2011 à 9 h 34 HAE

Le coeur financier de Toronto : Bay Street.
Le coeur financier de Toronto : Bay Street.

Photo: La Presse Canadienne /Kevin Frayer

Le coeur financier de Toronto : Bay Street.

Les profits sont au rendez-vous dans le secteur bancaire au Canada. Toutes les institutions qui ont dévoilé leurs résultats financiers jusqu’à maintenant ont enregistré une progression de leur rentabilité à leur deuxième trimestre.

La plupart des grandes banques canadiennes expliquent la hausse de leurs profits par l’avancée de leurs services bancaires aux particuliers et aux entreprises.

Malgré le ralentissement du marché immobilier, les institutions ont enregistré une progression de prêts hypothécaires. Le volume de dépôts des particuliers, de dépôts d’entreprises et de prêts accordés aux entreprises a aussi progressé. La performance des marchés boursiers au cours des derniers mois a également procuré un rendement intéressant aux institutions financières.

Les grandes banques ont profité de l’assainissement des finances de leurs clients. Le redressement de l’économie canadienne et américaine a permis l’amélioration des conditions du marché de l’emploi. Les défauts de paiement ont donc été moins importants. Les institutions ont toutes enregistré un recul de leurs provisions pour créances douteuses.

Banque Nationale

Le deuxième trimestre de la Banque Nationale s’est soldé par un bénéfice net de 295 millions de dollars, comparativement à 261 millions il y a un an. Les revenus ont progressé pour atteindre 1,14 milliard de dollars. Son dividende est de 71 ¢, ce qui représente une augmentation de 5 ¢.

Groupe Banque TD

À son deuxième trimestre, la Banque TD a enregistré un bénéfice net de 1,33 milliard de dollars, en hausse de 11,3 % comparativement à la même période un an plus tôt. Les revenus du Groupe Banque TD se sont appréciés de 7,3 %.

La banque a donc réussi à améliorer sa rentabilité malgré les frais de restructuration liés aux acquisitions dans le secteur bancaire américain et aux coûts d’intégration des services financiers Chrysler.

« Il s’agit du deuxième meilleur trimestre jamais enregistré par les Services bancaires personnels et commerciaux au Canada, et ce, malgré le nombre moins élevé de jours dans le trimestre et le ralentissement, comme attendu, de la croissance des volumes des services bancaires aux particuliers », a expliqué Tim Hockey, chef de groupe, Services bancaires canadiens et Assurance, TD.

Banque CIBC

De son côté la Banque CIBC a dévoilé un bénéfice net de 678 millions de dollars, en hausse de 2,7 %, à son deuxième trimestre, terminé le 30 avril. Les revenus ont progressé de 5 %.

La CIBC attribue sa performance, notamment, à l’acquisition du portefeuille de cartes de crédit MasterCard, au quatrième trimestre de 2010. L’incidence positive de cette acquisition a été en partie contrebalancée par la baisse des revenus de FirstCaribbean International Bank et par le resserrement des marges bénéficiaires.

Filed Under: ActualitééconomieCanadienHockeyInternational

Tags:

About the Author:

FluxComments (0)

Trackback URL

Leave a Reply




If you want a picture to show with your comment, go get a Gravatar.


7 − trois =